Azerbaïdjan, Baku

Publié le 3/02/2008 à 01:07, Azerbaïdjan
Mots clefs :

AZERBAIDJAN 

 

Baku

L’arrivée à l'aéroport, un hollandais me véhicule jusqu’au centre

… l’hôtel du style soviétique déglingué, des fuites d'eau, une surveillante très ronde délivrant l'eau chaude -à peine tiède- au compte-gouttes,

Des gens plutôt sympa, souvent anglophones comme la directrice du Musée des tapis, Amina, selon elle le président fait bien son boulot, l'important est la paix pour ce qui concerne le conflit avec l’Arménie, l'enseignement se fait encore en russe car ‘on ne peut créer du nouveau matériel scolaire en quelques années et les bons livres n'existent qu'en russe’,

Certaines familles azéris parlent le russe à la maison, on l’entend parfois parler dans la rue, maîtriser cette langue reste un atout,

Je n'entends aucun muezzin, les femmes sont sans voile, on est en terre chiite, mais différente de l’Iran,

On fume beaucoup, comme en Russie, mais c'est mal vu pour les femmes,

Les photos du président en grand format, l’aéroport porte le nom de l'ancien président,

Les klaxons, le vent -la ville est comparée à Chicago ou Wellington,

Les prix des restaurants qui ne correspondent pas à ce qui est indiqué sur la carte de menu,

Comme en Russie, il y a des wedding palace, des musées de littérature,

Beaucoup de musées fermés pour restauration, y compris celui portant le nom du poète Nizami dont se réclament également les Iraniens et les Géorgiens,

Quand on offre des fleurs, il en faut un nombre pair, un chiffre impair est associé à la mort.

 


« Page précédente :: Page suivante »