Rwanda, de Kigali à Kivu

Publié le 2/02/2008 à 12:34, Rwanda
Mots clefs :

RWANDA 

 

Kigali

Dans l'avion pour Kigali, je passe au p’tit cabinet, le bruit de l'avion m'assourdit, j’ai l’impression bizarre de ne pas être connecté avec la réalité,

L’avion passe par dessus le lac Victoria tout ridé par les vents, c’est la saison des pluies au Rwanda, je vois les maisons le long des routes, elles ne sont pas groupées en village -le gouvernement souhaiterait le faire pour faciliter l'adduction d'eau et d’électricité,

 Des businessmen indiens prennent également l'avion, ils sont bien présents ici comme les Libanais ailleurs,

Dans un journal, je lis que le président du Mozambique évoque trois moyens pour lutter contre le terrorisme, ‘régler la question de  la pauvreté, celle de l'ignorance et promouvoir le statut de la femme’,

L'accueil par la famille d’un ami, quelle différence lorsque j’ai quelqu’un qui m’attend à mon arrivée, tout le séjour prend un autre relief,

Un pays propre et calme, dirigé semble-t-il d'une main de fer par un président se voulant 'éclairé', des affiches promeuvent l'éducation de la femme, la prévention du sida, etc.,

Difficile d'imaginer qu'il y a onze ans, les gens se massacraient parmi, mais je ne comprends pas la langue, je ne vois pas les problèmes… dans la voiture une femme prise en stop raconte les difficultés liées au ‘gatchatcha’, des gens sortis de prison terrorisent les villageois, achètent des fausses accusations de personnes ayant offert refuge à des victimes, et les sages présidant les gacacas ont parfois les mains sales… les criminels sont jugés par la justice et les gacacas traitent les cas 'mineurs' –ces cas sont graves mais comme tant de gens sont concernés....actuellement on en est au stade de récolter les témoignages… les églises tentent de jouer un rôle dans le processus de réconciliation,

Le manque d'éducation, l'illettrisme favorisent l'endoctrinement, on essaie d'expliquer comment cela a pu arriver, ce n’est pas la première fois qu'il y a eu des massacres, il y a eu des problèmes de pouvoir, de discrimination pour les étudiants, des postes dans l'administration au détriment des Tutsi, des problèmes de revendication de droits, c’est bien compliqué pour moi,

Partout des cultures en terrasses, de bananes, de café, de sorgho,

Partout du coca, fanta, sprite, et des jus de fruit de la passion,

Deux films traitant du Rwanda sont sortis sur le plan international, mais il est trop tard pour les voir à Kigali,

L'église pentecôtiste, on me conseille d’enlever la boucle d’oreille....on me dit que cela ne pose pas de problème pour moi d'être protestant parce que je suis blanc, si j'étais noir cela serait moins bien accepté....une femme de pasteur congolais, mariée et trois enfants, témoigne 'je pesais 54 kg lors de mon mariage, et maintenant pas loin du double, Dieu soit loué', son mari me dit qu'il souhaite partir en Norvège, il parle de problèmes d'adaptation au Rwanda ‘ce n’est pas la même mentalité’ –on me dit que les Congolais attendent qu’on règle les problèmes pour eux, contrairement aux Rwandais qui comptent plus sur eux-mêmes,

Le témoignage d'un membre de l'église très connu pour ses chansons, son père disparu a refait surface, il ne sait comment réagir, peut-il le regarder en face et dire ‘papa’ ? On est pudique dans le choix des mots, on parle de 'lutte', des mots comme la colère ne sont pas prononcés –le contrôle des sentiments pour les Rwandais ayant vécu l’innommable ?,

‘Papa-Jizca -ou ‘maman-Jizca’, c’est ainsi que l’on nomme un couple une fois devenu père  et mère,

Difficile de faire de la prévention du sida, pour les hommes, l’enjeu de la virilité ce sont aussi les conquêtes multiples à leur actif, et pour les femmes, il y a la crainte d’être stérile,

La forme des têtes, à la ‘nubienne’ comme les fils de cet ami visité,

La ‘douche’ avec des bacs remplis d’eau, à côté de la baignoire « occidentale »,

On me dit que les enfants subissent des châtiments corporels en cas de désobéissance ou devoirs non faits.

Le Rwanda s’anglicise, le président a fait des études en milieu anglophone,

La dot que les parents du fils doivent aux beaux-parents, c'est traditionnellement une vache,

En Afrique, la société est décrite comme plutôt machiste même si les femmes travaillent beaucoup,

 

Butare

On passe par des forêts aux feuilles plus fines,

Le petit Musée national, pas de courant électrique lors de la visite, on présente les traditions comme étant du passé, on ferait pareil en Suisse,

La réunion des groupes bibliques universitaires, les étudiants sont infatigables et zélés, la vision européenne plus libérale des relations prémaritales et de l'homosexualité les choque,

La visite de l'université, une affiche évoque la commémoration des événements de 1994, reprochant aux étudiants absents de ne pas attacher de l'importance à ce qui s'est passé… des profs d'uni ont été accusés d'idées antitutsi,

Les églises francophones manquent de ressources –du matériel etc par rapport aux églises anglophones, dit un Burundais ouvert d'esprit ayant étudié la missiologie en Europe et évoquant les différences de mentalités au sein de l'Afrique,

Les routes non goudronnées sont ravinées par les pluies torrentielles même de courte durée.

 

Kivu

La beauté du lac et la météo clémente, tout est vert grâce aux pluies,

On passe le long de villages, tout le monde est dehors, sans travail, les maisons sont colorées, peintes parfois avec la pub,

Le 'lait caillé', le pain français,

Le rythme lent de la vie, pas de stress en apparence du moins,

Le tourisme n'est pas développé en Afrique, les gens voyagent par nécessité, pas tellement pour leur plaisir,

Un séjour dans une atmosphère plutôt riche en bénédictions, c’était bien… je suis en retard pour prendre l'avion, ‘prends encore ce repas’, c'est sacré en Afrique comme marque d'hospitalité, je suis stressé mais je ne raterai pas l'avion qui passera par Entebbe –Ouganda,

 

 

« Page précédente :: Page suivante »