Kenya, Naïrobi

Publié le 2/02/2008 à 12:33, Kenya
Mots clefs :

KENYA 

 

Nairobi

Je lis que les habitants sont arrogants, ce n’est pas mon avis, des gens sympa, la causette facile, beaucoup sont anglophones,

La nuit dans un hôtel où on me propose de passer la nuit accompagné, ‘non merci je suis fatigué’,

Les Indiens -que les Anglais ont fait venir pour la construction du chemin de fer et qui semblent occuper une place importante dans l'économie....ils ont paraît-il lutté pour l’Indépendance avec les Africains, mais maintenant il semble qu’ils ne sont là que pour le business, qqn me dit que les patrons indiens exploitent leurs employés,

Le shopping center où je me réfugie, les repères ’occidentaux’ rassurent,  le parfum de ma voisine alors que je pianote sur internet,

Black is beautiful, c'est bien vrai....les couleurs vives leur vont bien,

Me rendre à Jo'burg par Tana, c'est trop cher, je renonce, un deuil à faire, je crains ne pas pouvoir arriver ‘au bout’ du voyage et me voilà à vouloir vite tout ‘avaler’,

Le Musée national, le jeu typiquement africain ‘mbau’, les tissus, les empreintes de main sur le visage peint d'un tableau, la section ethno qui n’intéresse pas vraiment les visiteurs africains puisque cela a été le quotidien de leurs grands-parents…avec la tendance à se 'moderniser' les traditions sont-elles en train de se perdre en Afrique noire urbaine ?

....une guide me dit que les écoles sont gratuites depuis 2001, ce qui provoque un 'engorgement', parfois 80 élèves pour un prof, il y a aussi des classes privées, par exemple les petits bambins en uniforme de l'école Exodus qui goûtent aux boissons 'nationales' -fanta, coca, etc., après la visite du musée, la photo promise m’a été envoyée,

La galerie d'art moderne à la tour Rahimtulla qui expose des œuvres 'écho à l'éternité', j’y vois l'influence de la peinture de la Renaissance version 'revue et adaptée’, de l'art africain qui mériterait d'être exposé en Europe,

Un magazine évoque le rock art au Kenya et en Tanzanie,

La zone industrielle qui abrite un centre artistique pour la danse notamment, des studios d'artistes, la vitalité des jeunes, certains plutôt talentueux,

Les échoppes en bois et en tôle, peintes en bleu, etc., le long des routes, des cafés, des petits resto, des kiosques, des boutiques de souvenirs, etc., un contraste avec les shopping center,

Les gaz d’échappements noirs des minibus, l'attente interminable pour rentrer à l’hôtel, les gens faisant patiemment la queue pour les bus où ne montent que le nombre de personnes autorisées, l’offre ne répond pas à la demande, on n’est loin des bousculades comme en Inde,

Elle existe aussi en Afrique, la pauvreté qui a partout le même visage, les mêmes odeurs,

Il paraît que les citadins gardent un peu les traditions car ils retournent régulièrement dans les villages pour les fêtes,

Comment supprimer les problèmes de grossesse involontaire et HIV ? En séparant les garçons des filles pendant la scolarité, selon un article d’un quotidien,

Il faudrait dire les Afriques, pas juste l'Afrique,

Je lis, 'tamtamfemme.org' un site Internet pour les voyageuses, je ne connais pas.

 


« Page précédente :: Page suivante »