Viêt-nam, de Hanoï à Ho Chi Minh City

Publié le 2/02/2008 à 12:06, Vietnam
Mots clefs :

VIÊT-NAM 

 

Hanoi

Dès la sortie de l'aéroport, les chapeaux coniques, souvent un masque protégeant de la poussière ou du soleil- couvrant la moitié du visage, le concert de klaxons des innombrables motos officiant parfois comme 'taxi-motobike',

On construit beaucoup, étroit et en hauteur, un style 'néoclassique' avec des arcs cintrés et des balustrades,

Les cimetières de petites tombes à niche sur des monticules de terre,

Un climat plutôt frais vu la saison,

Une ville 'agitée' de motos, un air pollué, beaucoup d’animation dans les rues......on coiffe les cheveux lavés, on les coupe, on voit divers ateliers, des cages d'oiseaux, des fabricants de pâtes, des femmes vendant des bananes en portant les deux poids à la vietnamienne....j'imagine ainsi la Chine il y a 20 ans,

Les vélos et les motos débordant de marchandises, les 'hello motobike' toutes les trente secondes,

Les sandwichs, les croissants, les pâtés et autres nombreuses 'françaiseries',

Les herbes comme la coriandre,

L’excursion à Halong Bay, les floating houses, les pics style 'Guilin' plongeant dans l'océan, la visite de belles grottes, un guide incompréhensible ou presque, et pour terminer une visite du centre d'artisanat d'handicapés de la guerre et destiné aux touristes uniquement,

Le Musée ethnographique…la tension entre acculturation par les 'progrès de la vie moderne' voulus par le gouvernement et le maintien des traditions, une religiosité marquée par le monde des esprits, y compris ciel, terre, eau, riz… une exposition de costumes nationaux, existe-t-il aussi un costume national élégant pour les citadins suisses ?,

Le Musée de la révolution qui respire l'ennui, le Musée of fine arts avec ses  bouddhas amaigris par le jeûne....l'art engagé au service de l'idéologie ou comment nous priver d'une réflexion 'meta' ?

Le Musée de l'oncle Ho fermé en raison de la visite de l'armée –elle aussi adore se faire prendre en photo,

Le Musée d'histoire....les Vietnamiens ont repoussé tôt ou tard tous les envahisseurs, y compris 'l'agresseur américain' et ils en sont fiers,

Le Musée consacré aux femmes vietnamiennes, certaines ont reçu le titre de 'hero (sic) du travail’....les traductions en français sont souvent très approximatives,

La société vietnamienne traditionnelle connaît aussi les 'trois religions' taoïsme, bouddhisme -similaire à celui pratiqué en Chine, et confucianisme, à quoi s’ajoute le culte des ancêtres et des esprits,

Le match de foot retransmis dans le bus, victoire 6-1 sur le Cambodge, on parade à motos,

Les ongles longs des jeunes des deux sexes, les regards équivoques,

Le taxi-motocycliste handicapé, et ma pingrerie pour le prix de la course,

Des rues principales très bruyantes, et juste derrière des ruelles étroites et calmes,

Le théâtre de poupées sur l'eau, pour un public ’'digitalisé', tous bras levés, les cameras flashant à tout bout de champ,

L'appel, par haut-parleur dans la rue, pour le recrutement des jeunes, trois ans les attendent me dit-on, mais pas tous,

La course gratuite –donc pas forcément désintéressée- en taxi-moto, le conducteur critique le parti unique qu’il estime corrompu à tous les étages,

Le centre de la croix rouge locale où on peut se faire masser par des personnes malvoyantes,

Très peu de personnes obèses dans les rues,

Les jeunes couples squattant tous les bancs autour des lacs urbains,

Les ados boutonneux envoyant leur 'I love you' sur le chat dans les cybercentres,

Le resto-café sponsorisé par une ONG australienne travaillant pour les jeunes des rues, une opération alibi ?,

Les bouteilles d'eau de la marque 'la vie' que je tente d'absorber pour compenser les pertes liquidiennes, gastro-entérite monumentale oblige,

Le centre culturel français et la lecture du magazine 'la recherche' où je lis que les hormones du stress diminuent lors de compagnonnage amical ou amoureux,

La soudaine envie d'être sur une île grecque, de manger des biscuits de Noël,

La peau blanche est l’idéal de beauté...les femmes se couvrent le plus possible lorsqu'elles travaillent au soleil,

Les salaires de 50-70 dollars ne permettent pas de vivre, donc les gens ont plusieurs boulots....y compris le commerce du sexe, autour des petits lacs urbains, les touristes seuls se font aussi aborder,

Le modèle économique est la Chine, libéraliser le tourisme et en même temps garder le pouvoir, tel est l’enjeu pour le parti unique.

 

Hue

Un passage rapide, une forte pluie, la visite de l'ancienne citadelle au style ‘chinois’ sauf pour les couleurs plutôt orange et bleue,

Le bus à touristes, trois fois plus cher avec ses backpackers en shorts, sac à dos, casquette, CD player, tresses rasta ou décolleté, appareil photo etc,

Des paysages montagneux et boisés, au bord de l’océan des filets à poissons genre 'trampoline', c’est beau mais pas enthousiasmant lorsqu’il pleut....dans le bus, trois touristes, asiatiques, les trois strabiques et albinos, les trois au large sourire.

 

Hoi An

Chaque deux semaines environ, selon le calendrier lunaire, les habitants font des offrandes –aliments, bâtonnets d’encens- à Bouddha et aux ancêtres, devant l'échoppe ou dans les maisons,

Partout dans les hôtels des sapins de Noël, des guirlandes, des boules, tout y est,

Les resto de rues, les ateliers, et les sols à catelles, on vit portes ouvertes,

Une petite ville charmante, sauf les rues principales 'tuées' par la concentration de boutiques de souvenirs, de belles guesthouses vieux style en bois foncé avec des motifs peints, la carpe symbole du succès et de l’abondance, le dragon symbole de la royauté, la puissance de l'eau donnant la vie, d’autres animaux fabuleux comme la tortue, la licorne, le phénix,

D’une fenêtre au rez-de-chaussée, on entend des chants accompagnés à la guitare et arrosés d’alcool de riz qui se consomme allègrement le soir,

Attendre en position accroupie, partout en Asie,

L’excursion aux ruines Champa de culture hindoue de My Son, très romantiques sous la pluie, parfois en 'miettes' suite aux bombardements, pour s’y rendre un trajet très photogénique avec des maisons parfois colorées orange, bleues, au style 'chinois' ou 'à l'italienne',

En me promenant dans la ville, je passe à côté d’une maison hébergeant les handicapés et les sans-abri, tous en ‘chemise’,

La fabrique de tissu de soie, de vieilles machines faisant un bruit infernal, la poussière s'accrochant à tout, les ouvrières travaillant avec le sourire à l’asiatique- 6 jours/7, souvent sans protection auditive, des conditions à la Zola,

Le restaurant ‘café des amis’, j’écoute Jaques Brel, refuse d’écouter les protestations intestinales et soigne mon 'prince intérieur' en dégustant un bon repas.

 

Saigon/Ho Chi Minh City

Le long du trajet, des rizières inondées après la récolte pour la pisciculture, bien moins de charme qu'avant la récolte,

La langue vietnamienne,

Le Musée ‘war remnants’, avec beaucoup de photos, histoire de choquer les gens et de garder la mémoire intacte ‘pour que cela ne se reproduise plus’, mais quelle mémoire ? Pas de vidéos ou de témoignages de gens pour comprendre comment ils ont vécu les événements, comment ils ont pu s’en sortir,

Au Musée de la ville  ‘the patriots...the puppet regime's army....’, un point de vue idéologiquement partial et unilatéral,

Je lis que les ‘extrêmes de l'Occident’ sont la passion, le désir, l'amour, la haine,

Le soir, encore plus que le jour, des milliers de couples de jeunes squattant les bancs, ou à moto –souvent louée,

La cuisine locale moins grasse qu'en Chine, plutôt bonne, il n’y a pas de riz collant comme au Laos,

La causette avec des étudiants près d'une école, impossible de la visiter m'assurent-ils, les entrées sont sévèrement contrôlées… selon eux, les étudiants sont assez libres pour autant qu'ils ne sortent pas du cadre fixé par l’université....l'Occident a la réputation d'être un monde quasi sans lois où l'on peut faire ce que l'on veut… on m’invite à ne pas répéter plus loin la discussion,

L’excursion touristique aux tunnels de Cu Chi utilisés par les Vietcong -alliés des communistes du nord- pour lutter contre les Américains....’war entertainment’ on peut même tirer une balle d'un fusil, certains touristes semblent aimer, on y vient pour trouver ce qu'on cherche.... pas moyen de passer par les étroits tunnels, je ressors rapidement, trop claustrophobe....sur le chemin du retour un atelier de construction de tombes en marbre, un ouvrier prend du repos –temporaire- sur l'une d'elles,

L'eau en bouteille de marque 'la vie' fait partie de l'empire Nestlé,

Le Viêt-Nam est l'exportateur numéro deux pour le riz et dans le peloton de tête pour l’exportation de poissons… le pays sera bientôt membre de l’OMC… les taxes des autoroutes sont destinées à rembourser les emprunts du FMI,

Les gens sont-ils moins stressés en Asie ? Une jeune Vietnamienne me dit que les gens bossent toute l’année mais sont souvent propriétaires de leur business, on les voit assis devant leur échoppe sur des petits tabourets en plastic, ils attendent les clients......la nature est généreuse et apporte des produits en abondance....l’ambiance semble plus relax mais la compétition est importante, on ne montre pas l’agressivité… le fosse intergénérationnel existe, les jeunes n’ont pas vécu la guerre,

A force de voir des Asiatiques, je m’habitue à leurs nez et yeux bridés....les nez des Blancs me semblent du coup vraiment longs,

Les femmes en costume de soie assises sur leur moto....leurs queues de cheval nouées toutes à l'identique, et les casquettes des milliers de motocyclistes,

Les rizières au vert paradisiaque, ou inondées avec canards et poissons, et au milieu des champs des tombes de paysans,

Les hamacs dans les bistrots le long de la route,

L'excursion dans le 'delta du Mékong', beaucoup de canaux, de bras fluviaux, de palmiers d’eau, du limon, l’eau brune est riche en alluvions pour fertiliser les champs....un stand vend des bouteilles contenant des serpents ou des scorpions....des petits ponts pour accéder aux maisons, et devant des portes grillagées avec pointes,

L’œil style ‘franc-maçon' des temples caodaïstes,

Les forêts de hautes antennes de TV,

Le long du  fleuve, des jacinthes d’eau (?), des stations piscicoles et l’utilisation d’antibiotiques dans la fabrication de la farine qui leur est donnée, des villages de musulmans, minoritaires dans le pays,

Les jeunes jouant au billard, au volley, au badminton, au foot,

Le chiffre 3....les trois religions, la terre l’humain et le ciel, les trois ennemis que sont la pauvreté, le manque d’éducation et la surpopulation –entendu également en Inde,

Je demande où se trouve un coin Internet, on me montre telle direction… qui s’avère fausse après coup,

Les sourires asiatiques....l’occidental peut être induit en erreur, on peut être mécontent tout en souriant… un sourire peut aussi être vécu comme séducteur alors qu'il ne l'est pas,

Peu de portables au Viêt-nam....la Chine est en ‘avance’,

La fin d'année rime habituellement avec froid et journées courtes, ici ce n’est pas le cas, mais les décorations de Noël abondent dans les hôtels, les magasins, le père Noël, les traîneaux, rien ne manque,

On propose aussi des treks vers les villages des 'minorités', qu'en penser ? Les 'minorités' souhaitent-elles vraiment notre visite ?,

J'ai failli ne pas me rendre dans ce pays parce qu'on m'a dit que les gens n'étaient plus du tout sympas, grande aurait été l'erreur, c’est le cas certes dans les rues touristiques mais pas en dehors,

Je n’ai pas accès à la littérature, si je ne comprends pas la langue, alors que vois-je du pays ? Je voudrais pouvoir comprendre leur humour,

Je souhaiterais comme touriste des sourires authentiques enchantés de ma visite, alors que je suis le millionième à passer par telle rue, à m’extasier béatement devant tel objet,

Quelle éthique pour le tourisme ? Que penser lorsqu'on se voit demander le double ou triple du billet de bus sans que les autres passagers ne bronchent ? Respect ou crainte vis-à-vis de ceux qui ont le pouvoir ? Une vision partagée à propos du touriste blanc qu’il est légitime de tenter d’arnaquer ? Ou bien une habitude liée à la corruption à tous les étages ? Un besoin de compenser un salaire insuffisant ? Faudrait-il demander que soient aussi affichées les commissions pour les billets de train, etc. ?


« Page précédente :: Page suivante »